Réhabilitation de la Chartreuse de Neuville en centre culturel

Neuville-sous-Montreuil (62)

Programme : Tiers-lieu, auditorium, musée

Client : Association de la Chartreuse de Neuville

Moe : Ylé mandataire

Surface : 2500 m²

Budget : 6.0 M € HT

Images : Studio Alma

Découvrir l’oubliée
Lorsque l’on la découvre au loin, la Chartreuse de Neuville reflète les innombrables vies du site: un mélange
d’architectures, d’époques et de cultures qui s’entremêlent depuis l’extérieur. En s’approchant, le lieu semble clos, tourné sur lui même, définitivement opaque: les murs dépourvus de fenêtres pour la plupart nous rappellent la vie d’une époque où le calme et le silence étaient de rigueur.
Le projet proposé sera sobre, il viendra souligner et révéler la grande force et le caractère du site à l’histoire
séculaire.


Sublimer l’Existant
Il s’agit de donner à voir ce lieu unique au plus grand nombre, proposer une architecture qui vienne sublimer et accompagner le caractère iconique de la future Fondation, au rayonnement culturel exemplaire du site pour sa région.
L’objectif est de réactiver « les Obédiences », leur offrir une nouvelle vie et une nouvelle esthétique, tournée vers l’avenir. La grande majorité des éléments actuels du site est conservée. La nouvelle greffe propose une
architecture au vocabulaire contemporain tout en respectant la nature, l’histoire, et l’environnement de la
Chartreuse.


L’inspiration Gothique
Nous nous inspirons de la morphologie spécifique des arcs des coursives monastiques pour venir recréer des lignes dynamiques, courbes et tendues, qui animent les toits des nouveaux volumes du complexe culturel. Ainsi le nouvel accueil, l’auditorium et le belvédère, sont les reflets de cette adaptation morphologique. La greffe architecturale est avant tout contemporaine et crée un lien contextuel direct avec l’existant.


Le paysage réinterprété
De nouveaux espaces extérieurs sont pensés afin de pouvoir jouir de l’intégralité du lieu, profiter de la forêt qui l’entoure, et ne pas se contenter de véhiculer « intramuros ». Ainsi, un espace de projection cinématographique extérieur est proposé dans la clairière, un parcours piéton à travers arbres permet d’atteindre le nouvel Auditorium. Les liens entre usagers artistes, formateurs, écoliers… se font aussi en dehors du site et le soir venu des installations extérieurs pourront animer les lieux.
Les murs existants situées le long de l’Allée de la Chartreuse seront ponctués et animés d’oeuvres d’artistes de la résidence.


L’Art de la Transparence
Intrinsèquement hermétique, les cloîtres fascinaient par leurs cotés inaccessibles et leurs ambiances cachées, calmes, intimes. Le cloître est porteur de l’identité du site. Nous proposons de le retranscrire dans son volume, tout en le réinterprétant en offrant une transparence grâce à la mise en oeuvre de matériaux complémentaires.
La volumétrie existante de la basse cour est conservée et permet un nouveau passage principal au site et un
nouveau point de vue sur cette morphologie. Le cloître recréé par cette architecture en verre est protégé tout en se donnant à la vue des promeneurs.
Des failles transparentes sont créées pour mettre en scène les cours et murs existants. La volumétrie principale est sublimée par des jeux de coursives et l’apport de points de vue qui n’existaient pas auparavant.


Le reflet pour s’intégrer
Les programmes situés dans la prairie seront revêtus d’une peau d’inox polimiroir. L’existant et le contemporain s’unifient dans leur texture pour permettre un jeu entre la forêt et le bâti. Le volume existant de la prairie se trouve une nouvelle jeunesse dans un jeu de bardage plus ou moins désaxé, permettant un jeu de reflet pour les promeneurs qui s’en approchent. Sa toiture, comme celle de l’auditorium, sera le support d’un ensemble de panneaux photovoltaïques.


Dans le contexte actuel où l’être humain, l’architecture et l’environnement entretiennent une relation
d’indifférence, nous envisageons, à travers cette Cité des Liens, vous proposons ainsi une opération
emblématique du « Bien commun » et du « Vivre ensemble ».