Résidence étudiante du conservatoire

Rennes (35)

Programme : 40 logements étudiants, commerces, salles de musique

Client : Espacil

Moe : Ylé mandataire du lot E16

Projet en conception réalisation avec Legendre construction

Opération de 315 logements, avec Cobé et Kraft

Equipe :  Egis (BET TCE)

Surface : 1.635 m²

Budget : 2.8 M € HT

Date : concours 2021

Ecologie : Projet en matériaux biosourcés : bois, laine de bois, peinture aux algues
E3C2 - label 2 biosourcé

Image : Artefactory

L’héritage agricole du Blosne et l’urbanisme des années 60 ont permis le développement d’un tissu urbain peu dense où la part des espaces libres végétalisés est importante. Cette configuration urbaine constitue une richesse écologique dans laquelle, notre bâtiment, par sa position charnière, est un jalon important. 

Nous voyons dans cette transformation à venir une formidable occasion de s’inspirer et de faire écho à la diversité biologique en place grâce au développement d’un bâtiment biosourcé. C’est bien la variabilité des facteurs de l’environnement qui explique la diversification des espèces. C’est l’hétérogénéité des habitats, la variation des typologies et des situations qui favorisera la richesse spécifique des lieux.  

Cela se traduit directement par deux actions structurantes : 

- La conception d’un bâtiment qui fait écho au passé agricole du site et à son contexte direct, le lot E16 est créé sur mesure et s’appuie sur le « génie du lieu ». L’architecture ambitieuse est pensée en fonction du territoire, en cherchant à apporter une qualité forte et novatrice aux logements étudiants tout en accrochant ce lot aux immeubles avoisinants. Le bâtiment est conçu comme l’un des signaux de la ZAC.

- Le développement d’une diversité habitée qui propose des vues, des aménagements et des situations différentes en fonction des étages pour faire vivre aux étudiants des expériences uniques.


Pour apporter une réponse cohérente, l’architecture du lot E16 a été créé en lien étroit avec la volumétrie du conservatoire. La façade se retrouve ainsi courbée à plusieurs niveaux, pour créer un échange fort entre le lieu de travail des étudiants du conservatoire et leur lieu de vie privée. La volumétrie proposée provoque l’inattendue tout en s’ancrant parfaitement dans son contexte. 

Eviter les ruptures, travailler dans une forme de continuité : ce sont là des objectifs primordiaux de notre groupement